Articles > Les peuples de l'Islam > 2017 > Le Coran comme programme politique
La revue > Année XIII, Numéro 25, Juillet 2017 > Le Coran comme programme politique

Le Coran comme programme politique

Les islamistes prétendent restaurer la pensée et les pratiques des premières communautés islamiques, et s’approprient les textes sacrés pour élaborer leur propre conception d’un gouvernement théo-démocratique fondé sur la notion de souveraineté divine. Ils affirment que cette notion remonterait à la période formative de l’Islam. Mais on ignore ainsi les interprétations différentes et essentiellement apolitiques qui se trouvent dans les sources les plus anciennes.

Asma Afsaruddin | mardi 29 août 2017

[L'article est contenu dans Oasis n. 25. Pour en lire tous les contenus vous pouvez vous abonner]

Bon nombre d’analystes – musulmans et non-musulmans – tentent de lire dans le Coran un mandat précis pour la création d’une culture politique particulière, voire d’une forme de gouvernement déterminée. Le cas le plus emblématique est celui des islamistes modernes, qui prétendent tirer des Écritures tout un système politique, et en considèrent la réalisation comme la priorité la plus urgente pour les musulmans des temps modernes. Il y a aussi certains orientalistes selon lesquels l’Islam contiendrait une théologie politique particulière : le Coran imposerait ainsi aux musulmans un leadership religieux et charismatique. Selon ces spécialistes, les exemples tirés de l’histoire sunnite qui sont porteurs d’une image différente et plus terrestre du gouverneur de la cité islamique occulteraient délibérément les tendances politiques originelles et bouleverseraient l’idéal coranique du guide légitime 1 .

[L'article est contenu dans Oasis n. 25. Pour en lire tous les contenus vous pouvez vous abonner]

Notes
1 Voir par exemple Wilfred Madelung, Succession to Muhammad: A Study of the Early Caliphate, Oxford University Press, Oxford 1998.

©2016 Fondazione Internazionale Oasis C.F. 94068840274 - email: oasis@fondazioneoasis.org - Politique de confidentialité - Credits