close_menu
close-popup
image-popup

Langues disponibles:
close-popup
Paypal
Carta di credito
souscrire
Religion et société

Quand et pourquoi construire des églises au Moyen-Orient et des mosquées en Occident?

Entrevue avec S.E. Mgr Camillo Ballin, Vicaire Apostolique au Kuwait à la BBC

Q. Est-il vrai que le Vatican mène des pourparlers secrets pour la construction d’une église en Arabie Saoudite?

 

R. Je suis certain que ce n’est pas vrai.

 

 

Q. Mais, vous savez que le Nonce Mounjed al-Hashem l’a déclaré aussi au Qatar

 

R. Je n’étais pas aux côtés du Nonce quand il a accordé cet entretien, et donc je ne peux pas savoir ce qu’il a dit. Néanmoins je peux dire que le jour qui verra la construction d’une église en Arabie Saoudite, sera un jour historique, pour tous les pays arabes et pour le monde entier.

 

 

Q. Est-il vrai que le Vatican exerce des pressions sur l’Arabie Saoudite afin de pouvoir construire une église en Arabie Saoudite?

 

R. Le Vatican n’exerce jamais aucune pression ni sur l’Arabie saoudite ni sur aucun autre Etat mais il demande à tous les Etats que les droits fondamentaux de l’homme soient respectés et, parmi ceux-ci, la liberté religieuse. Il demande que soient respectés tous les droits et non seulement celui de la liberté religieuse.

 

 

Q. Est-ce vrai qu’en Arabie Saoudite les chrétiens célèbrent dans les maisons, les ambassades et dans certaines salles?

 

R. Je ne suis jamais allé en Arabie Saoudite et donc je ne peux répondre à cette question.

 

 

Q. Le Vatican accepterait-il la construction d’une mosquée sur son territoire?

 

R. Un lieu de culte n’est pas la décoration d’une religion mais un endroit où se rassemblent les fidèles pour prier. Pourquoi construire une mosquée au Vatican quand il n’y a là aucun musulman?

 

 

Q. Mais la raison pour laquelle l’Arabie Saoudite n’autorise pas la construction d’églises est identique, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de chrétiens locaux. Et les chrétiens étrangers qui se trouvent en Arabie Saoudite sont uniquement de passage!

 

R. L’Arabie Saoudite, sur ce point, a une réalité semblable à celle du Koweït. Ce n’est pas vrai que les chrétiens qui se trouvent dans ces pays du Golfe sont de passage. Ils s’y établissent pour 10-20-30-40 ans! Comme nous respectons les musulmans dans leurs exigences religieuses pourquoi ne pas respecter aussi les chrétiens?

 

 

Q. Mais au Koweït, il y a 450 chrétiens locaux et 20 églises

 

R. Ce n’est pas vrai qu’il y a 20 églises. Et les 450 chrétiens locaux ne sont pas à comparer au très grand nombre de chrétiens immigrés d’Inde, des Philippines, du Bangladesh, du Sri-Lanka, des pays arabes et des pays européens.

 

 

Q. Le Vatican accepterait-il la construction d’une église non catholique au Vatican même?

 

R. Au Vatican, tous sont catholiques, donc pour qui serait destinée cette église? De toutes façons, c’est un thème qui doit être abordé dans le dialogue entre le Vatican et les Eglises non catholiques en question.

 

 

Q. Mais en Italie ce sont uniquement les musulmans italiens et ceux qui ont la nationalité italienne qui peuvent entrer dans une mosquée, et non tous les musulmans

 

R. Ce n’est pas vrai. En Italie, tout musulman peut entrer dans une mosquée, qu’il soit italien, qu’il ait acquis la nationalité ou qu’il soit étranger. La mosquée est ouverte à tous.

 

 

Q. Combien y a-t-il de musulmans en Italie?

 

R. Il est difficile de le savoir parce que nombre d’entre eux arrivent illégalement. Vous connaissez certainement les préoccupations du Gouvernement italien à ce propos. Beaucoup de musulmans entrent en Italie et en Europe de façon illégale et pour cette raison il est difficile de savoir combien ils sont. Néanmoins, je peux vous affirmer qu’il y a bien en Italie 660 mosquées!

 

 

Q. Vous connaissez la Fatwa (sentence) qui interdit qu’il y ait dans le Golfe d’autres religions que l’Islam?

 

R. Oui, je suis au courant. Mais cette Fatwa est basée sur un Hadith (Tradition) et non sur un verset du Coran. L’Islam reconnaît-il le même niveau de révélation au Coran et à la Tradition?

 

 

Q. Au Koweït, pouvez-vous célébrer hors de l’église officiellement reconnue?

 

R. Non, on ne peut pas. Nous nous efforçons de respecter la loi locale.

 

 

Q. Savez-vous qu’il y a une loi qui interdit l’utilisation de symboles externes (clochers, croix, etc.) aux églises du Golfe?

 

R. Je ne sais pas si c’est une loi, et je n’ai pas encore eu en mains ce texte écrit. Mais, ce qui est important pour nous, c’est le lieu de prière, et non les signes extérieurs. Par exemple, dans la nouvelle église au Qatar ou dans celle de Dubai ou d’Abu Dhabi, il n’y a pas de signes extérieurs. Et cela ne constitue pas de problème pour nous. Ce que nous voulons c’est un endroit suffisamment grand pour que les chrétiens puissent prier en paix.

 

 

Q. Au Koweït est-il possible de changer de religion?

 

R. Je voudrais qu’au Koweït et dans tous les pays arabes ce verset du Coran soit mis en pratique : « Pas de contrainte en religion» (La Ikrah fi-d-Din).

 

 

Q. Si un musulman vient vous voir et vous demande de le baptiser, vous acceptez de le faire ?

 

R. Le problème est très complexe. En effet, nous devons respecter d’un côté la liberté de conscience du demandeur et de l’autre les lois du pays. Y a-t-il des responsables officiels avec qui on peut discuter de ce problème?

 

 

Q. Le pasteur Emanuil Gharib, pasteur de l’Eglise anglicane au Koweït, a déclaré à une reprise dans nos studios qu’il ne veut pas aller à Jérusalem ni à Bethléem parce que ce sont des terres occupées par Israël. Vous opposez-vous à lui?

 

R. Le pasteur Emanuil Gharib est pasteur de l’Eglise évangélique et non de l’Eglise anglicane. De toutes façons, je ne peux m’opposer à lui personnellement parce que j’ai beaucoup d’estime pour lui et que je l’apprécie beaucoup, mais je m’oppose à sa façon de penser. En effet, nous devons faire la distinction entre Etat et Religion, nous ne devons pas confondre l’Etat et la Religion.

 

 

Q. Mais vous savez que même le pape Shenouda III (des coptes-orthodoxes) a la même position que le pasteur Emanuil Gharib, donc vous vous opposez aussi au pape Shenouda III?

 

R. Je sais que le pape Shenouda III a interdit aux coptes-orthodoxes d’aller en Terre Sainte pour manifester ainsi contre l’occupation israélienne et lorsque vous m’avez interrogé à propos du pasteur Emanuil Gharib j’ai immédiatement pensé au pape Shenouda III. Mais je répète ma réponse: nous ne devons pas mettre ensemble Etat et Religion. Nous devons distinguer la force de l’Etat de la liberté de l’Esprit.

 

 

Q. A une reprise vous avez déclaré dans les journaux que les musulmans ne présentent pas bien le Christianisme. Pourquoi?

 

R. Nous demandons que le Christianisme soit présenté comme il veut être présenté. Et donc un musulman doit présenter le Christianisme en se basant sur les sources chrétiennes et non pas uniquement sur les sources islamiques. Nous demandons la même chose aux chrétiens, qu’ils présentent l’Islam en se basant sur les sources islamiques. Noi chiediamo che il cristianesimo sia presentato come questi vuole essere presentato. Quindi un musulmano deve presentare il cristianesimo basandosi sulle fonti cristiane e non solo sulle fonti islamiche. Lo stesso lo chiediamo ai cristiani, che presentino l’Islam basandosi sulle fonti islamiche.

 

 

Q. Au Koweït, il y a la minorité des chiites et celle des chrétiens. Voulez-vous vous opposer à la majorité sunnite?

 

R. Il est vrai que les chiites sont une minorité au Koweït, tout comme les chrétiens. Nous ne voulons vraiment pas nous opposer à la majorité mais nous voulons seulement vivre avec la majorité et avec tous dans un dialogue fraternel.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Pour obtenir des informations et des analyses, abonnez-vous à notre revue semestrielle