close_menu
close-popup
image-popup

Langues disponibles:
close-popup
Paypal
Carta di credito
soutenez-nous
Religion et société

QUAND LES TURCS ET LES ARMÉNIENS PARLENT DU GENOCIDE

Venise 28-30 Octobre 2004

 

 

Une convention qui s'est déroulée à Venise au mois d'octobre a marqué un changement de comportement parmi les chercheurs turcs et arméniens. Ce fut là en effet une des très rares occasions au cours de laquelle a eu lieu une confrontation ouverte sur le thème du génocide des arméniens, une des pages les plus sombres de l'histoire du vingtième siècle. La convention était organisée par la Fondazione Cini et par l'Istituto Venezia e l'Europa et avait pour titre: Dans l'histoire au-delà de l'histoire, Arméniens et Turcs: un événement millénaire. Historiens, philosophes, juristes, psychanalystes, politologues, experts en droits humains provenant d'Europe, des États-Unis, d'Arménie, d'Israël et de Turquie ont analysé au cours de cinq séances les rapports entre les arméniens et les turcs, du Moyen âge à l'époque contemporaine, jusqu'à la tragédie du génocide.

 

La convention entendait répondre à l'état de paralysie dans lequel se trouve actuellement le débat sur le génocide des arméniens, caractérisé par l'existence de courants négationnistes qui refusent de manière absolue toute confrontation sur ce thème. La nouvelle vision qui a été proposée, associée aux instruments fournis par une approche interdisciplinaire à long terme se proposait de relâcher les freins qui ralentissent une approche sereine et ouverte.

Inscrivez-vous à notre newsletter

J'autorise l'utilisation de mes données après avoir accepté la politique

Pour obtenir des informations et des analyses, abonnez-vous à notre revue semestriel