close_menu
close-popup
image-popup

Langues disponibles:
close-popup
Paypal
Carta di credito
soutenez-nous
Religion et société

Roadmap de la laïcité pour la démocratie au Moyen-Orient

A part quelques exceptions, la plupart des pays arabes est gouverné par des élites corrompues et laïques qui tirent profit du statu quo. Ces élites craignent ce que la démocratie peut apporter, ainsi font-elles ce qu’elles peuvent pour épouvanter les Etats-Unis et l’Occident en évoquant les dangers que la démocratie pourrait apporter. Les élites laïques sont de plus en plus mises en marge, isolées, autoritaires et corrompues. Leurs représentants ne sont ni de véritables laïques ni de véritables démocratiques, , mais ils élèvent ces drapeaux pour chercher de l’aide à l’Occident. Étant expression d’une élite, ils n’ont pas le support de base et découragent la participation populaire au système politique car ils ne se font pas d’illusion sur le fait que le peuple voudra les garder au pouvoir. Une pression externe est absolument nécessaire pour les convaincre que la démocratie est la seule voie pour amener développement économique, stabilité et légalité

 

 

La laïcité s’est développée en Europe en réaction au contrôle de l’église sur le gouvernement durant le Moyen-âge. Le monde musulman n’a jamais été gouverné par un clergé religieux, à l’exception de l’Iran actuel où le clergé a pris le contrôle après que le peuple iranien a renversé le gouvernement oppressif du Shah. Dans le monde musulman une complète séparation entre les valeurs religieuses et politiques est impossible, bien qu’une séparation entre les institutions religieuses et celles politiques soit nécessaire.

 

 

Au XIXe siècle et dans la première moitié du XXe, lorsque la démocratie a commencé à se développer et à être appliquée en Europe, on craignait que l’église Catholique aurait représenté un obstacle à la démocratie, mais le mouvement des «Démocrates Chrétiens» a cultivé et défendu l’idée que la démocratie était compatible avec le Christianisme. Dans le monde musulman nous assistons à la naissance de «démocrates musulmans», qui mènent et défendent des idées semblables.

 

 

Nous devons parvenir à accepter et à comprendre qu’il faudra du temps pour que le peuple découvre le rapport correct entre religion et politique et apprenne à distinguer entre chefs religieux et leaders politiques élus. D’autre part au fond, le peuple est intelligent et ne veut vivre sous aucune forme de tyrannie, quelle qu’elle soit, laïque ou religieuse.

 

 

Inscrivez-vous à notre newsletter

J'autorise l'utilisation de mes données après avoir accepté la politique

Pour obtenir des informations et des analyses, abonnez-vous à notre revue semestriel