close_menu
close-popup
image-popup

Langues disponibles:
close-popup
Paypal
Carta di credito
soutenez-nous
Religion et société

Venise pour la Libye. Mgr Martinelli : «la situation est en suspens»

Le Quintet de l’Académie San Giorgio s’est produit le samedi 2 avril à Venise en un concert singulier en faveur de la Libye. Ainsi ont-ils introduit l’initiative de don Marco Scarpa, responsable de la Commission pour l’œcuménisme et le dialogue interreligieux et le journaliste Andrea Semplici.

 

Le concert organisé avec la collaboration de Pax Christi et Oasis, a permis de recueillir des fonds pour l’Évêque de Tripoli S.E. Mgr Giovanni Martinelli. Joint au téléphone par Oasis, Mgr Martinelli a sommairement commenté la situation actuelle

 

 

Excellence, comment est la situation à présent?

 

 

À Tripoli la situation est à présent calme. Les bombes ne tombent plus comme avant, mais il est évident que la crise n’est pas du tout terminée. Les troupes régulières continuent à se déplacer vers Benghazi. Nous sommes en attente et le contexte international ne nous aide pas.

 

 

Dès le début de la crise, vous avez maintes fois suggéré la voie de la médiation. Est-ce encore possible?

 

 

Je pense que oui, parce que je ne vois praticable aucune solution militaire. Il est nécessaire d’aider les libyens à résoudre le problème, avec quelque concession de part et d’autre. L’alternative sera un conflit très dur. Que se passera-t-il si les troupes gouvernementale avancent vers Benghazi? la force brutale ne résoud rien. Jamais comme maintenant est évident que la vraie force est celle du dialogue.

Inscrivez-vous à notre newsletter

J'autorise l'utilisation de mes données après avoir accepté la politique

Pour obtenir des informations et des analyses, abonnez-vous à notre revue semestriel