close_menu
close-popup
image-popup

Langues disponibles:
close-popup
Paypal
Carta di credito
souscrire
Revue de presse

L'armée birmane reconnait le massacre des Rohingya

Revue de presse

Revue de presse du 11 janvier 2017

Dernière mise à jour: 04/05/2018 17:42:48

Le Monde annonce aujourd’hui que l’armée birmane a reconnu pour la première fois son implication dans le massacre de Rohingya, minorité musulmane du nord du Pays. Cette population est le plus grand peuple apatride au monde et ils sont considérés des terroristes par le gouvernement de la Birmanie.

 

Malgré la moindre couverture médiatique par rapport à celles iraniennes, des protestations ont lieu au Kurdistan irakien aussi, à cause de la grave crise économique et politique qui traverse la région. Cette crise, explique L’Orient XXI, est bien évidente dans le déroulement des manifestations, qui se produisent seulement dans la « zone verte » contrôlée par l’Union patriotique du Kurdistan (UPK), et pas dans la « zone jeune » contrôlée par le PDK.

 

À Paris, l’exposition « Chrétiens d’Orient, deux mille ans d’histoire » promue par l’Institut du monde arabe (IMA), a été un très grand succès. Voici les raisons publiées par La Croix.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Pour obtenir des informations et des analyses, abonnez-vous à notre revue semestrielle