close_menu
close-popup
image-popup

Langues disponibles :
close-popup
Paypal
Carte de crédit

Privacy policy

S’abonner
Classiques

Benoît XVI, L’Apôtre Paul. Préface de l'édition arabe

Benoît XVI est un grand théologien. Et c’est justement parce qu’il est grand qu’il est capable de présenter avec simplicité les vérités de la foi, même les plus ardues. Il prend les fidèles par la main et les invite à élever le regard, pour arriver à comprendre « la largeur, la longueur, la hauteur, la profondeur » (Éph. 3,18) du mystère du Christ. Les catéchèses sur Saint Paul en sont un exemple éloquent. Nées durant l’année paulinienne, elles portent la marque incomparable du Pape, qui en vingt textes brefs a su résumer les principaux aspects de l’extraordinaire histoire personnelle et ecclésiale de l’Apôtre des Nations. Jamais éloigné d’une préoccupation pastorale, le discours de Benoît XVI suit un ordre fondamentalement chronologique. Au centre de l’ouvrage comme de la vie, se trouve la rencontre avec le Crucifié Ressuscité, cœur authentique de la réflexion paulinienne.

 

 

 

C’est donc un honneur pour la Fondazione Internazionale Oasis de publier, grâce au soutien de l’Aide à l’Église en Détresse, la traduction arabe de ces catéchèses auprès de la Maison éditrice des Pères Paulistes. Et alors que nous souhaitons que ce livre puisse inaugurer une série de traductions qui offrent au public arabe tous les portraits extraordinaires des Pères de l’Eglise et des Écrivains ecclésiastiques que Benoît XVI esquisse depuis quelque temps, nous saisissons l’occasion pour adresser une parole aux principales catégories de lecteurs qui nous l’imaginons prendront en mains cet ouvrage.

 

 

 

En premier lieu, nous pensons naturellement aux catholiques de différents rites, qui font preuve au Moyen-Orient d’une vitalité bien supérieure à leur nombre. Connaître et approfondir l’enseignement du Pape est certainement la meilleure façon pour consolider le don le plus grand que le Seigneur a laissé à ses disciples : celui de la communio qui unit les hommes de différents peuples et cultures, arrivant à en faire, selon l’expression audacieuse de Paul VI, « une entité ethnique sui generis ». Cependant, nous sommes certains que l’ouvrage sera également bien accueilli par les frères chrétiens des autres Églises et communautés ecclésiales, souvent de tradition très antique, quelquefois nées exactement dans le sillon de la prédication de Paul. Remonter aux racines de notre foi en parcourant ensemble les principales étapes de la vie de ce Champion de l’Évangile sera l’occasion de redécouvrir l’héritage chrétien qui nous est commun.

 

 

 

Pour terminer, nous espérons que ce livre puisse trouver une diffusion également dans le monde islamique. On sait comment différents penseurs et théologiens musulmans, déjà avant l’avènement de la critique moderne du XIXe siècle, avaient exprimé de sérieux doutes par rapport à la crédibilité des écrits pauliniens, en accusant l’apôtre d’avoir altéré le message chrétien originel. Le Pape consacre quelques pages à cette thèse en mettant en évidence les éléments qui du point de vue chrétien démontrent la complète continuité entre l’annonce paulinienne et la mission du Crucifié Ressuscité.

 

 

 

Il est évident pour tout le monde qu’une des nécessités les plus urgentes de notre époque est une meilleure connaissance réciproque entre les fidèles des différentes religions. Pour cette raison, il devient fondamental que les chrétiens et les musulmans puissent connaître la vision que l’autre a de lui et de sa foi, sans la réduire préalablement à ses propres catégories. Du reste, c’est cela l’exemple que nous offrent certains des plus hauts exposants de la civilisation arabo-islamique, comme l’homme de sciences al-Bîrûnî qui, sans renoncer à sa foi musulmane, établit un compte-rendu de la civilisation indienne tellement précis qu’il a conservé aujourd’hui encore une valeur documentaire. Le lecteur non chrétien doit donc être certain de trouver dans ce livre une présentation digne de confiance de la personne de Saint Paul et du rôle qui est le sien au sein du Christianisme. Connaître le point de vue que plus d’un milliard de fidèles ont mûri autour de cette figure exceptionnelle a un intérêt culturel indéniable. De plus, que ce point de vue soit aussi bien fondé, chaque lecteur pourra le vérifier en le confrontant de manière objective aux données historiques qui sont à notre disposition.