close_menu
close-popup
image-popup

Langues disponibles :
close-popup
Paypal
Carte de crédit

Privacy policy

S’abonner
Nos lectures

Voyage dans l’abîme des femmes djihadistes

Le radicalisme islamiste dans une perspective de genre : une proposition d’analyse et de prévention

Cet article a été publié dans Oasis 30. Lisez le sommaire

Dernière mise à jour: 18/01/2021 11:20:08

 

Farhana Qazi, chercheuse américaine d’origine pakistanaise, spécialisée dans les études de genre, enseignante à la Elliot School for International Affairs de la George Washington University et chercheuse du Center for Global Policy, a été la première femme musulmane qui ait travaillé pour le centre anti-terrorisme du gouvernement américain. Son ouvrage, Invisible Martyrs, rassemblant en partie les résultats de son activité professionnelle et de ses enquêtes, décrit le phénomène du terrorisme islamiste dans une perspective de genre. Son but premier est de saisir les raisons qui poussent certaines femmes musulmanes vers la violence djihadiste : une réalité « invisible » il y a quelques années encore, mais d’importance pour comprendre le fonctionnement des organisations terroristes.

La suite est réservée aux abonnés. s'abonner
Déjà abonné? Se connecter

Pour citer cet article

 

Référence papier:

Maddalena Di Prima, « Voyage dans l’abîme des femmes djihadistes », Oasis, année XV, n. 30, décembre 2019, pp. 140-142.

 

Référence électronique:

Maddalena Di Prima, « Voyage dans l’abîme des femmes djihadistes », Oasis [En ligne], mis en ligne le 14 janvier 2020, URL: https://www.oasiscenter.eu/fr/femmes-djihad-radicalisation