close_menu
close-popup
image-popup

Langues disponibles :
close-popup
Paypal
Carte de crédit

Privacy policy

S’abonner
Reasons For Our Hope

Beaucoup de prophètes, un seul message. Le rôle de Jésus dans le Coran

 

Pour le Coran, Jésus est un envoyé et un avertisseur. Qu’est-ce que cela signifie ? Dans le deuxième épisode de « Les raisons de notre espérance », nous approfondissons l’interprétation islamique de l’histoire, les lois qui la gouvernent et le rôle qu’y assume Jésus

 

Dans son autobiographie intitulée « La délivrance de l’erreur » le grand théologien musulman al-Ghazali écrit :


J’ai vu que les enfants des chrétiens grandissent toujours en chrétiens, les enfants des juifs, en juifs et les enfants des musulmans suivant la religion de l’Islam.


C’est vrai : les êtres humains sont influencés par le milieu dans lequel ils vivent. Ils tendent à voir les choses selon l’éducation qu’ils ont reçue. Ghazali suggère ainsi que les personnes pieuses ne font généralement pas l’effort de voir les choses du point de vue des autres.


Nous sommes d’accord, mais nous sommes aussi convaincus que, si l’on fait cet effort, inspiré normalement par la rencontre avec des croyants d’autres religions, les chrétiens peuvent arriver à saisir la cohérence interne de l’Islam, et les musulmans la cohérence interne du Christianisme.


Islam et Christianisme sont des univers parallèles de sense, chacun gouverné par ses propres lois.


Un chrétien désireux de comprendre l’Islam doit en premier lieu saisir l’importance des prophètes dans le Coran. L’un des termes préférés dans le Coran pour désigner la révélation divine est « Avertissement ».


La sourate (chapître) 15 fait dire à Dieu :


« Nous avons fait descendre le Rappel ; nous en sommes les gardiens ».


Les hommes, selon le Coran, ont conclu un pacte primordial avec Dieu, qui les engage à l’adorer. Mais ils tendent à pécher, à oublier, et à être ingrats. Voilà pourquoi Dieu, dans sa miséricorde envers l’humanité, envoie les prophètes : Ceux-ci viennent pour rappeler aux hommes l’obligation d’adorer Dieu et de se soumettre à Lui.


Comme Moïse avant lui, et Muhammad après lui, Jésus dans le Coran vient apporter une écriture qui rappelle aux hommes d’être soumis à Dieu, ou, en arabe, « musulmans ».


Même si les prophètes sont nombreux, leur message est, fondamentalement, un :
Adorer Dieu seul dans Sa transcendance


Tous, y compris Jésus, rappellent à leurs peuples cette même vérité fondamentale. Il n’y a pas de progrès dans le message religieux de fond : théologiquement, ce qui est enseigné à l’aube de la création est répété en Abraham, et de nouveau en Muhammad.


Historiquement, la prédication de Muhammad est censée être identique à la religion d’Abraham, et les deux reflèteraient la structure fondamentale de l’homme.


Dans ce cadre, la doctrine chrétienne de Jésus comme Emmanuel, qui signifie « Dieu-avec-nous » en hébreu, est inconcevable pour le Coran. Elle contredirait l’identité même d’un prophète, de sa mission.


Mais si nous nous déplaçons vers un autre univers de sens, dans le monde de la Bible, l’image qui émerge est différente.


Au commencement, Dieu créa l’homme et la femme à Son image. Les hommes sont le couronnement de l’acte gratuit de la création. Le grand don que Dieu fait aux hommes est la liberté. Et quand ceux-ci s’en servent pour s’éloigner, Dieu ne se rend pas.


Il continue à prendre soin de l’humanité et laisse même entrevoir la possibilité du salut.


La Bible est l’histoire de Dieu qui va à la recherche de l’humanité. Et la dernière étape de cette recherche, c’est l’Emmanuel : Dieu-avec-nous.


Nous allons voir, dans la prochaine vidéo, comment se dénoue cette histoire.
 

En partenariat avec