close_menu
close-popup
image-popup

Langues disponibles:
close-popup
Paypal
Carta di credito
soutenez-nous
Islam

Chrétiens victimes des conflits sectaires. Et d’eux-mêmes

Les chrétiens du Moyen-Orient paient le prix du conflit confessionnel entre sunnites et chiites. On n’en est pas encore à la guerre ouverte, mais les hommes politiques chrétiens se sont laissés entraîner dans cette rivalité confessionnelle qui met en danger l’existence même du pays et sa formule.

Entretien avec S.B le Cardinal Béchara Boutros Raï

 

recueilli par Maria Laura Conte et Martino Diez

 

 

Les appels à l’aide que les chrétiens du Moyen-Orient lancent à l’Occident deviennent de plus en plus pressants et dramatiques. Mais de quoi ont-ils le plus besoin, d’après votre expérience ?

 

 

Ici en Orient, en Syrie, au Liban, en Irak, partout où la situation est plus tendue, les gens demandent surtout à ne pas être laissés seuls, à ne pas être oubliés. Voilà pourquoi ils apprécient plus que tout le geste de ceux qui – évêques et cardinaux inclus – viennent jusqu’ici pour nous rendre visite et nous encourager : à travers cette proximité, ils sentent qu’ils ne sont pas abandonnés dans cet océan de musulmans au milieu desquels ils vivent et où ils sont plus vulnérables. Parmi les déplacés et les réfugiés, on saisit immédiatement ce besoin, accompagné de la requête d’une aide très concrète qui leur permette de revenir dans leur propre pays, d’avoir de nouveau un avenir et une dignité. Il faut dire que, grâce à la solidarité générale qui s’est mobilisée à travers le monde à tous les niveaux, on a pu faire beaucoup de pas en avant au cours de cette année : au Kurdistan irakien, 150 000 réfugiés et déplacés ont vécu pendant des mois dans des tentes ou dans des édifices encore en construction, sans portes ni fenêtres, parfois sans murs. Mais maintenant, la situation s’est améliorée de beaucoup : on a mis en place des caravanes, ou on a pu loger les gens dans des édifices plus décents. Mais nous ne pouvons pas nous en tenir là. La réalité est toujours dure : le Saint-Siège et l’Église en Europe doivent tenir en plus grande considération les chrétiens du Moyen-Orient.

 

 

Le contenu de la revue n'est pas encore disponible en ligne. Pour lire tous les articles de Oasis n. 22 vous pouvez acquérir une copie. Pour vous abonner cliquez ici.

Inscrivez-vous à notre newsletter

J'autorise l'utilisation de mes données après avoir accepté la politique

Pour obtenir des informations et des analyses, abonnez-vous à notre revue semestriel