close_menu
close-popup
image-popup

Langues disponibles:
close-popup
Paypal
Carta di credito
souscrire
Classiques

L’imam comme preuve divine

Dans la collection la plus importante de hadîths chiites, la centralité absolue des imams se manifeste dans le choix de rapporter les propos attribués non seulement à Muhammad, mais aussi à ses successeurs

Dernière mise à jour: 12/06/2018 17:06:50

[L'article est contenu dans Oasis n. 25. Pour en lire tous les contenus vous pouvez vous abonner]

 

La nécessité d’un Imam-Preuve
2. De Mansûr Ibn Hâzim1 . Un jour, je dis à Ja‘far al-Sâdiq 2 [le sixième imam] : « Dieu est trop majestueux et trop élevé pour qu’il puisse connaître en ses créatures ; ce sont au contraire les créatures qui connaissent en Dieu ». « Tu as bien parlé ». « Mais celui qui sait qu’il a un Seigneur doit savoir aussi que ce Seigneur est soit satisfait soit irrité [des actions des hommes], et que l’on peut apprendre s’il est satisfait ou irrité uniquement à travers une révélation, c’est-à-dire un envoyé. Qui n’a pas reçu de révélation doit se mettre à la recherche des envoyés, et quand il les trouve, il connaîtra qu’ils sont la Preuve, et qu’il leur doit obéissance. [Ceci dit], j’ai demandé aux gens : ‘Vous savez que l’envoyé de Dieu a été la Preuve de Dieu pour ses créatures ?’ ‘Certes’. ‘Mais quand l’envoyé de Dieu est passé à l’autre vie, qui est resté comme Preuve de Dieu pour ses créatures ?’ 


[L'article est contenu dans Oasis n. 25. Pour en lire tous les contenus vous pouvez vous abonner]



Notes 
1 Disciple du sixième imam, traditionniste et expert en droit, originaire de Koufa, mort après 765.
2 Dans les hadîths chiites, les imams sont toujours appelés par leur teknonymique, à l’occurrence Abû ‘Abd Allâh. Dans la traduction, nous avons rétabli par commodité les noms propres.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Pour obtenir des informations et des analyses, abonnez-vous à notre revue semestrielle