close_menu
close-popup
image-popup

Langues disponibles:
close-popup
Paypal
Carta di credito
soutenez-nous
Classiques

L’usure de la charia

Al-Juwaynî imagine un monde islamique qui n’a plus de calife, ni un gouvernement unitaire d’un « imam d’usurpation » ou sultan

[L'article est contenu dans Oasis n. 25. Pour en lire tous les contenus vous pouvez vous abonner]

 

Préface
8. Les différentes normes et les subdivisions en licite et illicite, en ce qui concerne les contenus de la Loi et ses objectifs, ses sources et ses dérivations, peuvent être réduites à deux parties et ramenées dans leur ensemble à deux genres. Le premier comprend la section de la Loi qui se rapporte au gouvernement et aux imams et à tous ceux qui sont constitués en autorité dans la oumma 1. Ceux-là en assument la direction, tandis que les sujets reçoivent les ordres et les exécutent. Le second genre, lui, comprend cette partie de la Loi dont les musulmans légalement capables (mukallaf) sont responsables de façon autonome, et qui revient à quiconque a le pouvoir d’agir et se trouve sous l’obligation légale.
9. Avec l’aide de Dieu et son secours, j’exposerai dans la première partie, en plusieurs chapitres reliés entre eux, les qualités requises à l’imam, au gouvernant, au pasteur, et au juge, en guise d’introduction. […] Puis je me mettrai à examiner le cas d’une époque qui se retrouve dépourvue de défenseurs de la religion et gouvernants des musulmans. […]



[L'article est contenu dans Oasis n. 25. Pour en lire tous les contenus vous pouvez vous abonner]


Notes
1 La communauté musulmane.

Inscrivez-vous à notre newsletter

J'autorise l'utilisation de mes données après avoir accepté la politique

Pour obtenir des informations et des analyses, abonnez-vous à notre revue semestriel