close_menu
close-popup
image-popup

Langues disponibles:
close-popup
Paypal
Carta di credito
soutenez-nous
Religion et société

Oasis à Amman: gens curieux du monde

Greg Soetomo

C'est par une journée lumineuse que s'est ouvert le Congrès d'Oasis à Amman en juin dernier. Plus de 70 personnes de diverses nationalités se sont réunies pour trois jours de réflexion sur la liberté religieuse.

 

 

 

 

Cependant, avant l'ouverture des travaux et des débats formels les participants ont eu l'occasion de vivre une journée ensemble visitant quelques lieux du pays hôte chargés d'histoire: Le Mont Nébo, Madaba et Jerash. Une excursion qui fut occasion de connaissance réciproque et de conversations personnelles qui ont grandement contribué à créer un climat d'amitié et de curiosité.

 

 

 

 

A l'intérieur du car qui nous portait aux diverse localités, le Cardinal Scola, fondateur d'Oasis, s'est assis à côté de moi. Il m'a posé certaines questions sur l'Indonésie et les problèmes sérieux que le gouvernement affronte, son rapport avec les religions, les écoles catholiques qui accueillent des élèves musulmans…Et là, à travers la curiosité qu'il démontrait en posant ses questions sur mon pays et à travers cette situation particulière de raconter les rapports entre les minorités et la majorité, de la vie des chrétiens, de la possibilité concrète de la conversions de l'Islam au catholicisme e vice versa, et c'est effectivement à partir de ce moment là que se sont ouverts les travaux d'Oasis.

 

 

 

 

J'ai aussi compris le vrai sens de ce Centre d'études international: une trame de personnes qui, à travers le monde, à partir d'expériences diverses, s'exposant avec toute leur personne et leur curiosité, travaillent pour la connaissance réciproque entre les cultures, religions et pays, mettant en jeu , avant tout, eux-mêmes et cherchant à aller eu delà des lieux communs, des informations superficielles et des préjugés en cours, par exemple sur mon pays, l'Indonésie.

 

 

 

 

Certainement, mon archipel est aussi le lieu d'incidents dramatiques, de conflits et de violences, mais je ne peux ignorer le fait que parmi ceux qui défendent les églises chrétiennes, beaucoup sont des musulmans modérés.

 

 

 

 

A Amman le sujet n'était pas l'esprit de tolérance ou de pluralisme, mais la liberté religieuse, thème plus profond et plus complexe.

 

 

 

 

Quand le Cardinal m'a posé toutes ces questions, à moi journaliste, j'ai eu la possibilité d'entrer de fait dans le thème des travaux et ce fut un moment enrichissant pour comprendre le sens d'Oasis comme sujet communautaire

 

 

Inscrivez-vous à notre newsletter

J'autorise l'utilisation de mes données après avoir accepté la politique

Pour obtenir des informations et des analyses, abonnez-vous à notre revue semestriel