close_menu
close-popup
image-popup

Langues disponibles:
close-popup
Paypal
Carta di credito
souscrire
Islam

Les fatwas, une arme contre le fanatisme

Les États ont intérêt à avoir des institutions religieuses fortes, capables de produire un nouveau discours sur la foi

[L'article est contenu dans Oasis n. 25. Pour en lire tous les contenus vous pouvez vous abonner]


Comment les fatwas sont-elles nées ? En tant que réponses à des questions déterminées touchant la vie quotidienne des gens – et combien ces questions sont nombreuses ! Voilà pourquoi les fatwas les plus anciennes étaient appelées réponses : tel est le cas des « réponses de Jâbir Ibn Zayd » et des « réponses de Qatâda ». Pour les aspects qui allaient au-delà de la vie quotidienne, les oulémas parlaient plutôt de « questions » et de « traités ». Nous avons des textes avec ces termes qui remontent au IIe siècle de l’ère islamique (VIII e ap. J.-C.), touchant des problèmes qui naturellement ont une portée sur la vie quotidienne, mais qui, dans le même temps, requièrent une sorte d’approfondissement théorique qui a à voir avec les fondements de la religion ou de la vie, ou encore avec des concepts coraniques. C’est ce que l’imam Abû Hanîfa 1 appelait le Savoir Suprême (al-fiqh al-akbar), et que d’autres ont transmis sous le nom de théologie dialectique (‘ilm al-kalâm).


[L'article est contenu dans Oasis n. 25. Pour en lire tous les contenus vous pouvez vous abonner]


Notes
1 Né à Koufa en 702, mort à Bagdad en 772, c’est le juriste éponyme de l’école juridique hanafite.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Pour obtenir des informations et des analyses, abonnez-vous à notre revue semestrielle