close_menu
close-popup
image-popup

Langues disponibles :
close-popup
Paypal
Carta di credito
S’abonner
Religion et société

Le chiisme révolutionnaire et la République Islamique d’Iran

Un manifestant qui proteste dans les rues de Téhéran montre le visage de Khomeini [© Mansoreh - Shutterstock]

A l’occasion du quarantième anniversaire de la Révolution khomeiniste, une sélection de nos articles sur la politisation de l’Islam chiite

Dernière mise à jour: 15/02/2019 09:16:53

La Révolution Islamique en Iran, dernière grande révolution du XXe siècle et première révolution télévisée de l’histoire, a marqué la fin du Royaume du chah Mohammed Reza Pahlavi et le triomphe de l’Islam politique chiite sous la houlette de l’ayatollah Rouhollah Khomeini. Lors du quarantième anniversaire de l’événement qui a redessiné la géographie politique et religieuse du Moyen Orient, Oasis vous propose la lecture de ses approfondissements sur le chiisme, l’Iran et le discours révolutionnaire qui a accompagné la naissance de la République Islamique.   

   

Rainer Brunner, Comment le clergé chiite est entré en politique (août 2018). Le chiisme a connu une croissance ininterrompue du rôle des oulémas, jusqu’à en arriver à la création d’une véritable hiérarchie, dominée par la marja‘iyya. Après la révolution khomeyniste, cette institution est entrée en concurrence avec la fonction de Guide Suprême iranien. Elle se trouve aujourd’hui à la croisée des chemins.

 

Yann Richard, Ce temps suspendu en attendant l’Imam, (juillet 2011). La croyance propagée par l’occultation intériorise l’échec politique des débuts, c’est-à-dire l’absence de la communauté musulmane du gouvernement, et engendre l’exclusion des chiites de toute forme de pouvoir pour des siècles. Avec l’ascension des Savafides, les choses changent.

 

Forough Jahanbakhsh, Quelque chose de nouveau de Téhéran (août 2015). Comme l’Iran a changé : du traditionalisme chiite à l’idéologie religieuse qui a animé la Révolution ; et de l’islamisation imposée d’en haut au nouveau discours réformiste, qui limite le rôle de la religion dans la sphère politique.

 

Ramin Jahanbegloo, L’alliance dissidente contre la théocratie (décembre 2013). Le sécularisme se présente comme une force culturelle qui vise à garantir la liberté de l’action républicaine face à la souveraineté divine. En dépit de, ou plutôt à cause de, 35 ans de théocratie, il imprègne aujourd’hui la vie quotidienne du peuple iranien, déçu par la révolution et en quête de nouvelles voies.

 

Bernard Hourcade, Trente ans d’ambitions (qui ne sont pas toujours réalisées) (juillet 2011). L’unité de l’Iran moderne s’est cristallisée non pas grâce à la langue persane, mais grâce au chiisme. Et c’est pour cette raison que l’expulsion du Shah et l’instauration de la République Islamique ont pu s’appuyer sur une tradition bien enracinée dans l’identité nationale.

 

Farhad Khosrokhavar, Ma guerre est plus sainte que la tienne (juillet 2011). Suite à l’échec des expériences nationalistes laïques dans des pays tels que l’Égypte et l’Iran, à partir des années 70 les composantes radicales de l’un et de l’autre groupe ont acquis une grande notoriété et ont commencé à exercer une influence notable. Les différences dans la conception du djihad et du martyre.

 

Mathieu Terrier, Djihad chiite : suspendu jusqu’au retour de l’Imam (avril 2015). Le djihad militaire est sorti de l’histoire pour y retourner seulement à la fin. Et pourtant, pour tous les hommes, la bataille a déjà commencé. Mais certains veulent anticiper l’affrontement final.

 

 

Lisez aussi :

 

Carlo Cereti, Iran : aux origines de la Révolution Islamique

 

Martino Diez, Sunnites et chiites : différences et origines d’une ancienne division

 

Dominique Avon, Nous, les fils de la meilleure communauté. Une analyse des principes fondateurs de Hezbollah - 1ère partie

 

Dominique Avon, La victoire militaire ou… la mort glorieuse. Une analyse des principes fondateurs de Hezbollah - 2ème partie

 

Marina Calculli, Hezbollah : de la « résistance » à l’establishment

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter d’Oasis

Pour obtenir des informations et des analyses, abonnez-vous à notre revue semestrielle